UP UniquePerform


Traduction automatique par robot



Votre E-Marketing - UP-UniquePerform.com | Bureau d'Études Économiques & Management
Comment vous y prendre pour votre e-marketing? aire de l'e-marketing ou cyber-marketing, c'est transformer les internautes en clients et rentabiliser un site web. Un client peut être un internaute qui achète sur un site marchand ou une personne achetant par vos autres canaux de distribution suite à la visite de votre site web. Ce peut être également un visiteur actif qui permet à un site non marchand de se financer par de l'e-pub ou une des différentes formes de partenariats. Maîtriser les techniques et identifier les techniques de promotion les plus efficaces pour générer du trafic (référencement, partenariat, sponsoring, affiliation, e-pub, publipostage, e-busmailing, réseaux sociaux...) ; Optimiser les réseaux de distribution et de logistique pour les sites marchands. Vous voulez travailler avec des spécialistes, contactez-nous. Quels sont les éléments par lesquels il faut commencer? a mise en oeuvre de leviers incontournables doit donc être d'autant plus efficace. Comment mettre toutes les chances de son côté? Exister sur le Net sans être référencé constitue un défi impossible à relever, au sein de la multitude de pages existantes sur la toile. Etre référencé ou ne pas l'être? La question ne se pose pas, au profit de la suivante : quelle méthode privilégier et avec quels outils la mettre en oeuvre? Il existe deux types de référencement : le naturel et le promotionnel. Le référencement naturel est effectué automatiquement par les robots d'indexation des moteurs de recherche. Les liens promotionnels passent, eux, par l'achat préalable de mots-clés ou d'expressions ciblées et pertinentes par rapport à un site donné. es modalités du partenariat se définissent en fonction de plusieurs critères. Les internautes qui utilisent un comparateur ont ainsi la possibilité de mettre en balance plusieurs offres, mais aussi d'accéder à la description détaillée et en images d'un produit, ou d'en découvrir de nouveaux. Et il ne faut pas non plus négliger de surveiller son taux de désabonnement. Par ailleurs, une bonne campagne s'appuie sur une connaissance clients la plus fine possible. Il en va de même pour les médias traditionnels. Une nouvelle doit être immédiatement disponible et accessible à partir de différentes interfaces, comme les téléphones mobiles, les tablettes ou les ordinateurs. Quels changements constatés avec le web 2.0? Appelée dans le jargon des spécialistes «le web 2.0», cette façon d'utiliser Internet a changé drastiquement les habitudes des consommateurs et des entreprises. Coca-Cola, Starbucks, Nestlé, Rolex, Cartier, Dell ou encore Mercedes l'ont bien compris. Les premières pages de leurs sites Internet mentionnent leur présence sur ces différents réseaux et la quasi totalité de leurs publicités et événements est relayée sur ces nouveaux médias. Cela fait désormais partie de leurs concepts de communication, et les consommateurs en sont plus que ravis. Vous voulez mieux comprendre les techniques utilisées pour mieux positionner votre entreprise, contactez-nous.
entreprises internet gestion e-marketing marketing création d'entreprises management marketing sites web marques internationales internationaux transmissions d'entreprises domiciliations lancements d'entreprises logo financements business plans comptabilité controlling contrôle de gestion business intelligence gestion de projets présence acquisitions formations démarches qualité gestion des risques risk management structure image de marque
7717
page-template-default,page,page-id-7717,ajax_updown_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Votre E-Marketing

Comment vous y prendre pour votre e-marketing ?


F

aire de l’e-marketing ou cyber-marketing, c’est transformer les internautes en clients et rentabiliser un site web.

 

Un client peut être un internaute qui achète sur un site marchand ou une personne achetant par vos autres canaux de distribution suite à la visite de votre site web.

 

Ce peut être également un visiteur actif qui permet à un site non marchand de se financer par de l’e-pub ou une des différentes formes de partenariats.

Que pouvons-nous construire avec vous ?


L

es prestations que nous vous proposons sont :

 

 

  • Analyse statistique de votre site web ;
  • Étude du positionnement de votre nouveau site web ;
  • Audit d’un site existant ;
  • Ciblage des clients avec efficacité sur Internet, les différencier et les analyser ;
  • Identifier et évaluer les solutions et les prestataires spécialisés pour mettre en œuvre un site, ses bases de données, ses incentives, son système de paiements sécurisés, son ergonomie et son interface multimédia (image, son, vidéo, streaming, broadcast, etc) ;
  • Établir une communication efficace envers les acheteurs en ligne pour mieux comprendre leurs besoins ;
  • Maîtriser les techniques et identifier les techniques de promotion les plus efficaces pour générer du trafic (référencement, partenariat, sponsoring, affiliation, e-pub, publipostage, e-busmailing, réseaux sociaux…) ;
  • Mesurer les résultats et la pertinence des actions de communication par des contrôles statistiques ;
  • Optimiser les réseaux de distribution et de logistique pour les sites marchands.

 

Vous voulez travailler avec des spécialistes, contactez-nous.

Quels sont les éléments par lesquels il faut commencer ?


L

a mise en oeuvre de leviers incontournables doit donc être d’autant plus efficace. Comment mettre toutes les chances de son côté ?

 

 

Le référencement

 

Exister sur le Net sans être référencé constitue un défi impossible à relever, au sein de la multitude de pages existantes sur la toile. Etre référencé ou ne pas l’être? La question ne se pose pas, au profit de la suivante : quelle méthode privilégier et avec quels outils la mettre en oeuvre ?

 

Il existe deux types de référencement : le naturel et le promotionnel. Le référencement naturel est effectué automatiquement par les robots d’indexation des moteurs de recherche. Les liens promotionnels passent, eux, par l’achat préalable de mots-clés ou d’expressions ciblées et pertinentes par rapport à un site donné.

 

Si le premier ne se monnaie pas, il nécessite néanmoins une attention aussi soutenue que le second. En effet, le défi à relever en permanence est le positionnement en tête des pages de résultats des moteurs de recherche. Autre point commun, tous deux sont basés sur la demande du consommateur, dont les mots-clés représentent la traduction concrète.

Comment être référencé ?


P

our être référencé, il faut miser sur le contenu. Impossible, en effet, d’être bien référencé dans les moteurs de recherche sans proposer textes, images, vidéos, etc. Autrement dit, sans offrir un contenu véritablement qualitatif et régulièrement mis à jour. Du point de vue des formats, le HTML est préférable aux Flash ou Javascript.

 

Dans la page, le contenu doit être hiérarchisé, l’information la plus importante figurant en tête. Il est également utile de peser la densité de mots-clés sur chaque page. Par ailleurs, il faut définir précisément l’architecture technique du site pour que celui-ci soit lisible par les moteurs de recherche : un site comporte un nom de domaine, une URL et un type de page.

 

Depuis mai 2007, Google propose le référencement universel. Le moteur ne prend plus seulement en compte le texte, mais aussi les images, les vidéos, les cartes, etc. L’intégrer permet d’optimiser sa stratégie. Par ailleurs, de nouveaux liens pourraient bientôt faire leur apparition : des textes sponsorisés ou des liens commerciaux dans les e-mails.

 

Parallèlement, d’autres catégories d’acteurs du référencement existent : les agences de gestion de liens sponsorisés (positionnement, travail sur les expressions, etc.) et des solutions d’enchères pour l’achat de mots-clés.

Qu’est-ce qu’un programme d’affiliation ?


U

Un programme d’affiliation est le fruit d’une collaboration croisée entre un site (un annonceur), une plateforme et des éditeurs (les affiliés). Le premier fait appel à la seconde, pour mettre au point un programme apte à pousser les éditeurs à relayer ses campagnes et ses bannières. Pour l’annonceur, elle est un apporteur d’affaires : souscrire à un programme génère entre 10 et 25 % des ventes d’un site.

 

Figurer sur une plateforme d’affiliation constitue également un moyen de recruter et de renforcer son réseau en maîtrisant ses coûts. De son côté, la plateforme touche une commission à la vente, au contact ou au clic, conformément au contrat préalablement établi.

 

Quant à la rémunération des affiliés, elle est variable ou fixe, selon les secteurs.

Comment utiliser les bannières, promotions et concours ?


L

es modalités du partenariat se définissent en fonction de plusieurs critères. Le projet initial permet de bien choisir sa plateforme partenaire (objectifs précis poursuivis, moyens humains et financiers alloués au programme). L’annonceur est alors invité à fournir aux éditeurs des outils dynamiques et variés : bannières, promotions, concours, mini sites, etc.

 

Le but ? Animer le réseau. Car là est la clé de la réussite du programme. L’annonceur doit veiller à tenir ses promotions à jour, il peut également faire des opérations ponctuelles, et notamment lancer des opérations distinguant, au sein de son réseau d’affiliés, le meilleur vendeur, la meilleure progression des ventes, etc. Il basera également sa réussite sur une marque forte, sur une offre large à destination d’un public B to C, et sur le caractère attractif de la rémunération proposée aux affiliés.

 

Une fois ces modalités fixées, il faut savoir qu’un programme d’affiliation ne s’envisage pas sur le court terme : ses premiers effets se mesurent au bout de trois à six mois.

Comment comprendre ce marché en mouvement ?


L

e marché de l’affiliation est de plus en plus dynamique, dans un contexte où les petits sites aux flux réduits se multiplient. En effet, ceux-ci ne génèrent pas assez de visites pour justifier la vente directe d’espace publicitaire. De plus, il se professionnalise.

Comment utiliser les comparateurs de prix ?


U

n consommateur à l’affût utilise un moteur de recherche, entre directement l’URL d’un site dans sa barre de navigation et/ou utilise un comparateur de prix. Cette dernière option est choisie par plus d’un internaute sur deux. C’est dire l’importance de ce service et la crédibilité accordée par les cyberacheteurs aux comparateurs. Ceux-ci peuvent avoir été créés par des prestataires, généralistes ou spécialisés, ou encore par des distributeurs. Ce type de service est particulièrement utilisé par les personnes les plus habituées du Net.

 

Outre la confrontation de prix, leur principal objectif est de favoriser le geste d’achat. Les internautes qui utilisent un comparateur ont ainsi la possibilité de mettre en balance plusieurs offres, mais aussi d’accéder à la description détaillée et en images d’un produit, ou d’en découvrir de nouveaux. Les comparateurs répondent à un modèle économique au coût par clic.

 

Pour le commerçant, les comparateurs représentent un gain de visibilité, l’assurance d’être présent dans un réseau sur la toile. Ils garantissent l’affichage du catalogue et constituent un moyen de se mettre en avant, en particulier par rapport à des commerçants qui n’y figurent pas.

 

Pour y être référencé, il est préférable de nouer un partenariat avec eux, sans quoi l’indexation n’est pas garantie. Pour optimiser ce type de référencement, le commerçant doit impérativement procéder à l’actualisation régulière de ses offres et de ses promotions. Les comparateurs partagent tous les mêmes règles de fonctionnement. Ils doivent se conformer plus ou moins aux principes du libre commerce et de la concurrence, définis dans les codes de la consommation et de la concurrence.

 

La comparaison doit impérativement porter sur des biens (ou des services) qui ont une utilité identique, et lister sur des caractéristiques essentielles, pertinentes et vérifiables. En outre, les comparateurs n’ont aucun impact à avoir sur la notoriété des marques référencées. L’objectivité est le maître mot.

Comment utiliser l’e-mailing ?


R

ecruter de nouveaux clients et fidéliser les anciens Tels sont les deux principaux buts de l’e-mailing. Les campagnes s’appuient sur une règle d’or : celle de diffuser le bon message, à la bonne personne, au bon moment. Pour cela, plusieurs outils sont à disposition des entreprises: les relances, les newsletters, etc. Les mini-sites peuvent également constituer une réponse adaptée à leurs objectifs. Pour recruter, le couplage des mails avec des envois postaux peut être pertinent.

 

Globalement, le one shot s’avère peu efficace. Un bon mail est celui qui capte l’attention, avec un objet attractif et pertinent, qui facilite l’accès au contenu du message. Celui-ci doit être clair, efficace et encourager à passer à l’acte. De plus, son expéditeur doit être facilement identifiable.

 

En amont, il faut bien sûr tester le message. En aval, il est nécessaire d’équilibrer la fréquence des envois, de façon à ne pas irriter les prospects ou clients par une trop grande insistance. Suivre l’évolution de ses résultats (taux d’ouverture, taux de transformation, nombre de clics, etc.) est évidemment primordial. Et il ne faut pas non plus négliger de surveiller son taux de désabonnement.

 

Par ailleurs, une bonne campagne s’appuie sur une connaissance clients la plus fine possible. Les entreprises peuvent diffuser des enquêtes de satisfaction, établir des cycles de vie, etc. Et les services clients se doivent d’être réactifs en faisant remonter les commentaires aux services concernés. Objectifs personnaliser les messages et augmenter l’efficacité de la campagne en encourageant l’acte d’achat.

Est-ce un outil évolutif ?


L

es campagnes d’envois massifs d’e-mails sont de plus en plus employées par les marketeurs. Pour des coûts réduits, elles permettent de constituer ou de rester en contact avec sa clientèle. De plus, l’outil évolue. Des fichiers plus qualitatifs et d’autres, intentionnistes, font leur apparition. Parallèlement, le marché se professionnalise. Les prestataires sont de plus en plus qualifiés et les annonceurs qui y ont recours davantage expérimentés. Les exigences se transforment.

 

Travaillez avec nous. Nous pourrons faire un bout de chemin ensemble pour vous permettre de construire et développer votre marque et votre entreprise sur internet. Demandez-nous.

Comment prendre en main la communication par Internet ?


L

a communication par internet permet des échanges d’informations sous des formats différents (textes, sons, vidéos, images) au travers d’outils spécifiques.

 

Ces outils de communication permettent la création de liens et favorisent la communication instantanée quelque soit l’heure, le lieu.

 

Internet favorise aussi la communication simultanée entre plusieurs internautes et devient un outil puissant pour le marketing.

Que dire de la comparaison entre communication internet et traditionnelle ?


I

l existe des similitudes entre communication traditionnelle marketing et communication digitale.

 

Par exemple un encart publicitaire deviendra une bannière. Les partenariats s’effectuent sous la forme d’échange de liens entre site web.

 

Le publipostage s’apparente à l’e-mailing et surtout la présence dans des annuaires papier prend la forme du référencement sur les moteurs de recherche.

Comment gérer la communication sur les médias sociaux ?


C

hacun peut s’exprimer sur internet, notamment grâce aux médias sociaux qui offrent de nouvelles formes de communication pour les entreprises.

 

L’objectif principal d’une communication sur internet est de fédérer des communautés avec des objectifs précis et un planning maîtrisé.

 

La communication internet ne permet pas une transposition intégrale des stratégies marketing traditionnelles, mais offre des outils différents, présentant leurs avantages et leurs inconvénients.

 

Vous voulez améliorer votre communication internet avec nous, contactez-nous.

Comment comprendre et organiser une campagne de newsletters ?


L

e marketing direct offre la possibilité de mettre en place des campagnes très ciblées offrant un retour sur investissement intéressant. Pour une campagne d’e-mailing, en moyenne le taux d’ouverture du message est de 60 % ce qui n’est pas négligeable.

 

Que vous souhaitiez promouvoir votre offre, attirer de nouveaux clients ou fidéliser vos clients actuels, l’e-mailing est une campagne importante à envisager.

 

Nous pouvons vous aider aussi à constituer une base de données prospect en vous aidant à choisir, voire en vous proposant les fichiers les plus complets et les mieux ciblés :

 

  • Soutien à vos campagnes d’e-mailing ;
  • Création graphique des e-mailings et newsletters ;
  • Mise en place technique de l’opération d’envoi de mailing (routage professionnel) ;
  • Évaluation des performances de la campagne et mesure d’audience ;
  • Géolocalisation des destinataires ;
  • Ciblage des contacts pour organiser des relances efficaces ;
  • Gestion des abonnements & désabonnements.

 

Demandez-nous de vous organiser vos campagnes de newsletters. Contactez-nous.

Utiliser les réseaux sociaux, oui mais comment ?


L

es publicités sur papier glacé et l’usage du courrier électronique pourraient fortement diminuer au profit de l’e-marketing et des réseaux sociaux.

 

Après les particuliers, de plus en plus de sociétés se mettent sur Facebook, Twitter ou encore Youtube afin de toucher des millions de clients potentiels à travers Internet. Ces plateformes de communication sont en train de révolutionner les stratégies commerciales et marketing des petites, moyennes et grandes entreprises.

Les réseaux sociaux pour les professionnels ?


D’

abord, les réseaux sociaux ont été considérés comme de simples réseaux communautaires entre particuliers. Ensuite, les professionnels ont pris conscience qu’il s’agit de réels outils de communication et qu’en les utilisant correctement, l’image de marque d’un produit ou d’une entreprise peut rapidement acquérir une certaine notoriété.

 

Pour les grandes compagnies, il ne s’agit plus d’un choix. Pour toucher le plus efficacement possible le client potentiel, il faut être présent là où il se trouve et aujourd’hui, ce n’est plus à travers la presse papier, mais via les grands réseaux sociaux.

 

Il en va de même pour les médias traditionnels. Une nouvelle doit être immédiatement disponible et accessible à partir de différentes interfaces, comme les téléphones mobiles, les tablettes ou les ordinateurs.

Quels changements constatés avec le web 2.0 ?


L

Appelée dans le jargon des spécialistes « le web 2.0 », cette façon d’utiliser Internet a changé drastiquement les habitudes des consommateurs et des entreprises. Coca-Cola, Starbucks, Nestlé, Rolex, Cartier, Dell ou encore Mercedes l’ont bien compris. Les premières pages de leurs sites Internet mentionnent leur présence sur ces différents réseaux et la quasi totalité de leurs publicités et événements est relayée sur ces nouveaux médias. Cela fait désormais partie de leurs concepts de communication, et les consommateurs en sont plus que ravis.

 

Vous voulez mieux comprendre les techniques utilisées pour mieux positionner votre entreprise, contactez-nous.